04 déc

Les Goûters de l Avent LA MANDORLE

Joyeux temps de l’avent !

Signal de départ des préparatifs de Noël, le premier dimanche de l’avent tombe cette année le 3 décembre ! Le temps de l’Avent dure environ quatre semaines et commence le quatrième dimanche précédant Noël. Alors profitons de cette période unique de l’année où règne une ambiance si particulière de gaieté et de partage pour jouer, imaginer, cuisiner et surtout faire plaisir à ceux qu’on aime !

Reconnectez-vous à votre âme d’enfant, c’est bon pour la santé ! 

C’est souvent grâce au calendrier de l’avent, depuis toujours l’allié des petits et des grands, que l’on patiente en attendant Noel. Alors tentez votre chance avec LA MANDORLE et ouvrez tous les jours une fenêtre de notre calendrier sur www.lamandorle.com.

Calendrier de l'Avent LA MANDORLE

Des lots à gagner tout bio et écoresponsables spécialement sélectionnés pour vous par nos équipes, pour patienter en se souvenant que chaque geste compte !

Avec ses journées courtes et souvent un froid piquant pourquoi ne pas organiser des gouters à la maison bien au chaud aussi en vous régalant de savoureuses recettes de l’Avent ?

Voici quelques recettes à tester aussi avec les enfants qui vont adorer leurs jolies formes !

Mon beau sapin !!

Delicious breakfast crepes shaped Christmas tree with chocolate

A réaliser avec le Mix Brunch La MANDORLE (soit une quinzaine de crêpes) et avec le savoureux Lait d’Amande Chocolat.

Pour la pâte à crêpes, il vous faut :
400 ml de Lait d’Amande ou Lait d’Amande Chocolat 
1 sachet de Mix Brunch
3 œufs
1 c. à soupe d’huile
30 g de sucre

Pour décorer vos sapins, il vous faut au choix : 
Fruits confits
Noisettes
Pépites de chocolat
Cranberry

Préparation : Mélangez les ingrédients de la pâte à crêpes. Laissez bien reposer la pâte pendant 1h. Passez à la cuisson dans une poêle huilée bien chaude : 2min/faces. Laissez refroidir et pliez vos crêpes en 2 puis encore en 2. Dressez en 3 par assiette et disposez les pointes en haut en les superposant légèrement à la base.
Décorez votre petit sapin : disposez des fruits confits en petits morceaux, des cranberry pour leur jolie couleur rouge, des pépites de chocolat ou des noisettes.

A déguster avec un chocolat chaud !
Faites chauffer 200 ml d’eau, versez vos 5 doses de Lait d’Amande Chocolat. Retirer du feu et faites infuser un bâton de cannelle et 2 étoiles de badiane pendant 15 à 20 min. Les retirer puis remettre sur le feu 2 min. Servir aussitôt.

Couronne de Noël au Lait d’Amande Chocolat !!

CouronneNOEL

Pour votre gâteau, il vous faut :
100 g de farine de riz complet
100g de farine de chataigne
120 ml de Lait d’Amande Chocolat
150 g de sucre semoule
3 œufs entiers
1 petit sachet de levure sans gluten
80 g de beurre ou matière grasse végétale
2 c à s de cacao
2 c à soupe de pépites de chocolat
1 pincée de sel fin

Préparation : Préchauffez votre four à 180°C. Mélangez les oeufs, le sucre et le sel. Ajoutez la farine, la levure, le beurre fondu (gardez 1 c.c pour le moule), le cacao et les pépites de chocolat. Ajoutez le lait d’Amande Chocolat en mélangeant doucement. Beurrez et farinez un moule à savarin (en forme de couronne), versez-y la pâte et faites cuire au four pendant 40 minutes.

Décorer la couronne avec du sucre glace, des petits lutins, des petits sapins et des décorations de Noël !

Toute l’équipe LA MANDORLE vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année !

22 nov

Tarte à la citrouille ou Pumpkin Pie pour Thanksgiving

Tarte à la citrouille
INGRÉDIENTS : 
Pour la pâte à tarte aux épices

  • 250 g de farine
  • 130g de margarine
  • 15 ml de lait d’amande LA MANDORLE
  • 1/2 c. à café de levure
  • 1 pincée de sel
  • 1 c. à café de canelle
  • 1 pincée de noix de muscade râpée

Pour la garniture

  • 75 g de cassonade
  • 75 g de sucre
  • 3 oeufs
  • 1 c. à soupe de fécule de maïs ou pomme de terre
  • 1 c. à soupe d’épices à pain d’épices (cannelle, gingembre principalement)
  • 250 ml de lait d’amande LA MANDORLE tiède ou 1 crème Amande Cuisine LA MANDORLE
  • 500 g de chair de courge cuite à la vapeur
  • 1/2 c. à café de sel

PRÉPARATION :

  1. Mélangez à la main tous les ingrédients dans une jatte pour former une boule de pâte
  2. Filmez cette boule de pâte et laissez-la reposer 30 min au réfrigérateur.
  3. Passé ce temps, sortez la pâte et étalez-la sur un plan de travail fariné à l’aide d’un rouleau à pâtisserie
  4. Foncez votre moule à tarte (étalez la pâte au rouleau puis mettez la sur une feuille de papier cuisson dans le moule à tarte)
  5. Piquez la avec une fourchette et réservez-la au frigo

Préparez la garniture à la citrouille

  1. Mélangez les ingrédients sec : fécule, sel, épices, sucre et cassonnade
  2. Ajoutez-y la pulpe de citrouille/courge que vous aurez fait préalablement cuire à la vapeur, et mixé ou écrasé à la fourchette
  3. Battre les oeufs, le lait tiède et la mélasse, puis ajoutez au mélange précédent délicatement
  4. Verser sur la pâte dans le moule à tarte
  5. Enfournez à four très chaud (230°C) pendant 5 minutes, puis baissez la température à 180°C et poursuivez la cuisson 30 minutes, la pâte doit être bien dorée
  6. Laissez refroidir et servez à vos convives !
02 nov

Velouté de panais et courge au lait de coco

Velouté panais courge - nov3

INGRÉDIENTS :

  • 4 à 5 panais
  • 1 morceau de courge type butternut
  • 1 oignon
  • 200 ml de lait de coco LA MANDORLE
  • Sel & Poivre
  • Persil plat
  • Gingembre râpé

PRÉPARATION :

  1. Épluchez les panais et courge. Coupez les légumes en morceaux et ciselez finement votre oignon et faites-le revenir dans une casserole avec un filet d’huile.

  2. Ajoutez vos morceaux de légumes dans la casserole et ajoutez l’eau. Assaisonnez avec du sel et du poivre, et faites cuire une petite vingtaine de minutes.

  3. Égouttez les légumes sans jeter l’eau de cuisson et mixez-les avec le lait de coco. Ajustez la texture à votre convenance avec l’eau de cuisson.

  4. Enfin, ajoutez le persil plat finement hacher et le gingembre râpé avant de servir bien chaud !
25 sept

Energy Balls

Energy balls - sept4

INGRÉDIENTS :

PRÉPARATION :

  1.  Dans un saladier, mixez les amandes avec les raisins et les dattes.
  2. Ajoutez progressivement lors du mélange l’eau et les doses de lait d’amande chocolat jusqu’à l’obtention d’une pâte relativement homogène.
  3. Avec vos mains, faîtes des boules de taille moyenne et roulez-les dans les flocons de châtaignes.
15 sept

Muffins aux raisins secs et pépites de chocolat

Muffins raisins secs - sept2

INGRÉDIENTS (12 à 15 pièces) :

  • 200g de Mix Goûter La Mandorle
  • 200g de matière grasse
  • 4 œufs
  • 200g de sucre
  • 100g de pépites de chocolat
  • 100g de raisins secs

PRÉPARATION :

1. Dans un récipient, battez les œufs avec le sucre jusqu’à blanchiment. Ajoutez la matière grasse légèrement fondue. Versez le Mix Goûter progressivement et mélangez jusqu’à obtenir un mélange homogène. Ajoutez les raisins et les pépites de chocolat

2. Dans des moules à muffins légèrement graissés, versez la préparation. Enfournez dans un four préchauffé à 210°C (Th 7) pendant 30 min.

3. Démoulez après refroidissement.

04 août

Smoothie fraîcheur

recette concombre

 

INGRÉDIENTS (4 personnes) :

  • 1 concombre
  • 1 avocat
  • 1 pomme
  • 1 poire
  • le jus d’un citron
  • 400 ml de LAIT D’AMANDE Ω (soit 8 doses pour 400 ml)

PRÉPARATION : 

  1. Découpez en dés le concombre, l’avocat, la pomme et la poire.
  2. Versez le tout dans votre mixeur avec le jus d’un citron et 400 ml de lait d’amande Ω
  3. Dégustez bien frais !

Le saviez-vous ? 1OO ml de LAIT D’AMANDE Ω vous apporte 14 % des besoins journaliers en CALCIUM !

 

03 juil

Je mange donc je bronze !

young-woman-1208056_1920

L’arrivée des premiers rayons du soleil fait le plaisir des uns mais s’apparente parfois pour d’autres à un véritable supplice ! En effet, certains d’entre nous, notamment les phototypes clairs sont parfois sujets à des lucites estivales bénignes, des démangeaisons et des irritations.

Petite visite au potager et au verger (ou dans nos assiettes) pour se prémunir des ses désagréments.

Rappel : On appelle parfois la vitamine D « la vitamine du soleil » parce que c’est lui qui nous permet de la fabriquer. C’est sous l’action des rayons ultraviolets B, les UVB, frappant notre peau nue, que se déclenche la synthèse de vitamine D indispensable à la bonne humeur et aussi à la fixation du calcium. Mais, ce sont aussi ces mêmes UVB qui provoquent la brûlure du coup de soleil.

Toutefois, il est possible avec quelques conseils simples de préparer votre peau, d’optimiser et même de prolonger votre bronzage tout en apportant une protection contre certains effets des rayonnements solaires.

Une alimentation riche en antioxydants et acides gras pour protéger la peau des rayons du soleil

 Les antioxydants recommandés répondent au nom barbare de « caroténoides » : Bêta carotène, lutéine, lycopène, zéaxanthine, ceux-ci se répartissent dans les tissus et renforcent la pigmentation de la peau en améliorant la tolérance au soleil.

Les caroténoïdes sont les pigments qui donnent leurs belles couleurs éclatantes aux fruits et aux légumes et les protègent du rayonnement solaire. Ainsi, si la tomate est rouge, c’est bien grâce à eux ! Il en va de même pour les agrumes et les carottes qui, sans eux, ne seraient pas aussi appétissants…
Leur concentration est proportionnelle à l’intensité de l’exposition au soleil. En résumé, plus un fruit est mûr et coloré, plus il est riche en caroténoides.

La nature fait décidément bien les choses !

Le bêta carotène

On retrouve le bêta carotène abondamment dans l’alimentation. Précurseur de la vitamine A, il est reconnu pour ses vertus protectrices des cellules épithéliales et pour son action sur la pigmentation de la peau qui permet de donner un joli hâle à votre teint.

On sait souvent que les fruits et légumes qui présentent une belle couleur orange en sont pourvus mais pas seulement

Les fruits et légumes oranges : Patate douce, carotte, abricot (sec et frais), melon, pruneau, pamplemousse, chou rouge, mangue, pastèque.

Des légumes verts foncés : Chou vert frisé, épinard, laitue romaine, frisée, mâche, cresson, blette, roquette, scarole, pourpier, brocoli, haricot vert.

Les aromates : Ciboulette, persil, échalote, menthe, basilic

Le lycopène

C’est le caroténoïde le plus abondant dans la peau, il permettrait selon certaines études de prévenir ou d’atténuer les érythèmes solaires avec un effet puisant antioxydant.

Souvenez vous, la cuisson lui va bien !

On le trouve surtout dans les fruits et légumes de couleur rouge. La tomate surtout cuite et ses produits dérivés (concentré, sauce…), la pastèque et aussi la goyave sont les principales sources d’apport en lycopène.

Et aussi des polyphénols !

On trouve surtout les flavonoïdes aux pouvoirs antioxydants et anti-inflammatoires lorsqu’ils sont consommés en quantité suffisante.

Dans notre panier, nous pourrons ajouter du chocolat noir mais surtout, les baies rouges, framboises, cassis, fraises, myrtilles, mures, raisins et plus lointains, acais, mangoutan, grenade

Les acides gras

Les oméga 3 sont indispensables pour une belle peau. Ils participent à la formation des cellules épidermiques et jouent un rôle anti-inflammatoire important.

De plus ils permettent l’absorption du carotène et de certaines vitamines variées. Ils représentent pas moins de 50% de l’apport calorique d’une noix !

Astuces :

Quand en consommer ? Commencer 3 à 4 semaines avant votre départ à consommer à chaque repas un aliment contenant l’un des ces précieux caroténoïdes ou même 2 !!

Comment ? Idéalement associer les à une bonne huile de 1ère pression à froid, de lait d’amande ou encore d’une petite poignée d’oléagineux car ils sont mieux assimilés avec un peu de lipides

24 mai

Cake aux asperges et tomates séchées

CAKE_TOMATES_TOFU_MIG

INGRÉDIENTS :

  • 200g de MIX GOUTER La Mandorle
  • 100mL d’eau
  • 100g de matière grasse
  • 2 œufs
  • 150g d’asperges blanches
  • 80g de tomates séchées
  • 1 poignée de graines de courge
  • Herbes de Provence
  • Sel & poivre

PRÉPARATION :

  1. Dans un récipient, battez les œufs avec la matière grasse et l’eau. Versez le Mix Goûter progressivement et mélangez jusqu’à obtenir un mélange homogène. Ajoutez une pincée de sel.
  2. Pelez et coupez les asperges en petits morceaux. Puis ajoutez-les avec les tomates séchées, les herbes de Provence ainsi que le sel et le poivre.
  3. Versez la préparation dans un moule à cake légèrement graissé puis parsemez le dessus avec les graines de courge. Enfournez dans un four préchauffé à 170°C (Th 5) pendant 40 min.
  4. Démoulez après refroidissement. Servez tiède ou froid en apéritif ou en entrée.

Astuce : Pour une cuisson plus rapide, les asperges peuvent être précuites au préalable à la vapeur douce.

24 mai

Les différents modes de cuisson

Au printemps, l’envie de manger cru se fait ressentir. Les fruits et légumes sont de précieuses sources de vitamines et minéraux, c’est un réel plaisir de les croquer à pleines dents. Nous apportons une importance à la provenance des fruits et légumes, au fait qu’ils soient bio, pour notamment garantir de fortes valeurs nutritives, mais la cuisson impacte également leur qualité nutritionnelle.

Le choix des aliments est une première étape avant de choisir le mode de cuisson adapté et préservant au mieux les nutriments. Ils n’auront pas les mêmes valeurs nutritives suivant le type de cuisson.

Un peu d’histoire

Il y a 10 000 ans, les humains ont introduit dans leur mode de vie la cuisson des aliments. C’est donc une invention relativement récente dans l’histoire de l’alimentation humaine (1).
Pourquoi l’avoir introduite ? Tout simplement parce que la cuisson a permis de rendre comestible ou de favoriser la digestion de nombreux aliments tels que les céréales, les pommes de terre ou encore les légumineuses.

Qu’est-ce que la cuisson ?

La cuisson est l’action, sous l’effet de la chaleur (ou de radiations), qui transforme un aliment sur le plan physico-chimique en le rendant plus digeste et plus savoureux.

Les limites de la cuisson

Une cuisson dite à haute température est au-dessus de 95°C. Celle-ci peut entraîner une altération de l’aliment en dénaturant vitamines et enzymes, ce qui a pour conséquence une perte d’intérêt nutritionnel. Par exemple, la vitamine C est dénaturée à partir de 70°C (2).

Cuisson

De plus, sous l’effet du chauffage, une fragilisation de certaines protéines peut avoir lieu et ainsi favoriser des risques d’intolérances à ces produits.

La cuisson est également responsable de la formation de substances toxiques. Par exemple, la réaction de Maillard, mise en évidence dès 1910, résulte de l’action des sucres sur les protéines lors d’une cuisson à haute température, et cause un brunissement des aliments. Cette réaction est responsable de l’apparition des molécules de Maillard, dont certaines sont particulièrement néfastes, comme l’acrylamide.

Prenons un autre exemple : celui des graisses. Une cuisson inadaptée aboutit à la formation d’acides gras « trans ». Or, de nombreuses études scientifiques ont mis en évidence qu’une consommation excessive d’acides gras trans est associée à une augmentation du risque cardiovasculaire (3).

Une cuisson à haute température dénature donc les aliments en modifiant les protéines, lipides et glucides et entraînant une perte des nutriments thermosensibles.

De nos jours, la cuisson reste primordiale puisqu’elle est en partie responsable de la sécurité alimentaire. Elle permet en effet la destruction des micro-organismes pathogènes qui pourraient être présents dans nos aliments. Depuis les années 1950, les modes de cuisson se sont diversifiés, chacun possédant des caractéristiques spécifiques.

Tableau cuissonQuelle est donc la cuisson idéale pour mes aliments ?

Une cuisson idéale prend donc en compte deux aspects :
- La température : il est important de rester à une température inférieure à 95°C pour éviter la destruction des vitamines et minéraux présents dans l’aliment.
- La durée : il faut privilégier les temps de cuisson les plus courts possibles.

La cuisson à la vapeur est idéale ou au four à basse température et permet de cuire les aliments sans qu’ils perdent toutes leurs vertus nutritionnelles et sans les rendre toxiques. Chaque mode de cuisson est à adapter suivant le type d’aliment et de saveurs souhaitées. Par exemples, un beignet se fera toujours cuit dans la friture et un poulet rôti n’aura pas le même goût ni les mêmes valeurs nutritionnelles qu’un poulet cuit à la cocotte ou en papillote.

Une attention particulière est portée au grill ou au barbecue qui nécessitent généralement des temps de cuisson plus longs avec de fortes températures pouvant créer des composés nocif. Mais ces 2 modes de cuisson peuvent tout à fait être utilisés pour cuire rapidement un aliment avec juste un aller/retour dans la cuisson comme par exemple les coquilles Saint Jacques pouvant être « snackées » afin d’être cuite et plus fondante à l’intérieur.

Si vous utilisez un mode de cuisson avec une haute température, il est alors préférable de diminuer le temps de cuisson afin que celui-ci soit le plus court possible.

C’est dans cette optique de basse température, et devant le manque de solutions proposées en industrie, que LA MANDORLE a élaboré son propre procédé breveté, unique et novateur, pour la fabrication de ses poudres instantanées : la Soft-Coextrusion. A la différence de l’atomisation classiquement utilisée en industrie, qui soumet les produits à de hautes températures et qui impose l’usage d’un support de solubilisation en grande quantité, le procédé de LA MANDORLE intervient positivement sur les constituants de l’amande en fragmentant les protéines et fibres, et en préservant au maximum les vitamines et nutriments. En effet, ce mode de préparation utilise des températures douces qui garantissent un respect du fruit et une préservation des propriétés nutritionnelles des matières premières.

procédé lm
Ce mode de fabrication permet d’obtenir des boissons instantanées à haute valeur nutritionnelle grâce à la possibilité d’introduire une quantité supérieure de fruits dans la préparation et de limiter l’ajout du support de solubilisation. On obtient alors des produits contenant plus de 65% de poudre de fruits déshuilés, soit deux fois plus que les autres produits du marché !

 

(1) Dr M. LALLEMENT, Les clés de l’alimentation santé, page 184

(2) Vitaminable, http://www.vitaminable.com/at-what-temperature-does-vitamin-c-denature.html

(3) ANSES, Les acides gras trans, https://www.anses.fr/fr/content/les-acides-gras-trans

Tous droits réservés LA MANDORLE 2017.