Allergies & Intolérances, LA MANDORLE

LE LAIT ANIMAL

Il est désormais démontré qu'une population de plus en plus importante (14% des enfants en bas âge et 40% des personnes âgées notamment) présente des troubles digestifs et/ou des allergies lors de la consommation de lait animal et de produits laitiers par intolérance au lactose et/ou aux protéines de lait de vache.

La consommation de lait de vache présenterait en effet de nombreux inconvénients :

Une intolérance au lactose très fréquente

Pour être assimilé, la lactose (sucre du lait) doit être métabolisé par une enzyme, la lactose. Or, cette enzyme fait défaut chez de très nombreuses personnes rendant la digestion du lactose (et donc du lait de vache) difficile. Une action fermentative se met alors en place au niveau intestinal à l'origine de flatulences, crampes intestinales ou diarrhées. On parle alors d'intolérance au lactose.

Une source d'allergies alimentaires

Les protéines du lait, et notamment la caséine et la lactalbumine, peuvent être responsables de réactions allergiques. Cette allergie aux protéines du lait de vache se traduit par de l'eczéma, de l'asthme et des épisodes diarrhéiques. Elle apparaît très tôt chez le jeune enfant.

LE GLUTEN

Comme le lait, le gluten peut être responsable de problèmes d'allergies et d'intolérances. A la différence près que, l'allergie au gluten est un problème immunitaire rare et que l'intolérance au gluten ou "maladie coeliaque" est une intolérance permanente à certaines fractions protéiques du gluten, une protéine de céréales comme le seigle, l'avoine, le blé, l'orge, le kamut et l'épeautre.

La "Maladie Coeliaque" toucherait près de 1% de la population en France comme partout dans le monde. Il s'agit d'une maladie auto-immune qui entraîne la destruction des villosités de l'intestin grêle avec syndrôme de malabsorption de nutriments, plus particulièrement fer, calcium et acide folique B9.

Les symptômes peuvent être plus ou moins aigües avec perte d'appétit, apathie, retard de croissance, pâleur des téguments et de la peau, selles abondantes, liquides et plus fréquentes, abdomen distendu et hypotonique...

Chez le nourrisson, les premiers signes peuvent apparaître peu de temps après le sevrage lors de l'introduction des farines avec céréales à gluten.

En cas de diagnostic établi par un professionnel de la santé et confirmé par analyse sanguine et biopsies sur la partie haute de l'intestin grêle, révélant l'atrophie des villosités intestinales, le traitement passe par l'exclusion stricte de toute source de gluten, avec souvent suppression des produits laitiers en période de crise. Un régime doit le plus souvent être suivi à vie.

La gamme de petits déjeuners LA MANDORLE est sous licence AFDIAG.


Scorrere fino a Top