03 Avr

Mieux connaître les protéines végétales

Protéines du futur, les protéines végétales permettent de répondre à des enjeux majeurs sociaux en environnementaux et santé.

Protéines végétales, un enjeu mondial

En effet, La croissance de la population mondiale s’accompagne d’une inégalité dans la répartition alimentaire et augmente l’insécurité en apports protéiques de qualité pour tous.  Consommées en excès en occident, les protéines animales ne peuvent être une solution au long terme.  Des alternatives végétales s’imposent pour mettre à disposition des protéines alimentaires de bonne qualité pour l’ensemble de la population mondiale.

D’autre part, l’élevage est responsable de 14.5% des émissions de gaz à effet de serre d’origine humaine. En 2050, ces émissions sont estimées à croître au-delà de 30%. Une prise de conscience nécessaire qui remet en question les politiques mondiales, agricoles, industrielles ou santé, avec la nécessité de favoriser et promouvoir les alternatives végétales.

Au-delà de leurs intérêts face aux enjeux écologiques, sociaux et environnementaux, les protéines végétales sont reconnues pour être des apports des réponses nutritionnelles.

Quelques rappels sur les protéines

Les protéines sont, avec les glucides et les lipides, l’une des trois grandes familles de macronutriments.Essentielles à notre organisme, elles composent environ 17% de notre poids du corps, elles jouent un rôle structural et participent au renouvellement des tissus musculaires, des phanères (cheveux, ongles, poils), de la matrice osseuse, de la peau….Elles participent également à de nombreux processus physiologiques, telles que  la réponse immunitaire (anticorps), le transport de l’oxygène dans l’organisme (hémoglobine), ou encore la digestion (enzymes digestives).

On distingue 2 sources de protéines

  • Les protéines d’origine animale : viande, œuf, poisson, fruits de mer, laitage
  • Les protéines d’origine végétale : légumineuses, céréales, oléagineux, algues

Les protéines sont toutes constituées de chaînes d’acides aminés. Il existe 20 acides aminés. Ils permettent de former des millions de combinaisons différentes qui sont à la base de toutes les protéines. Certains acides aminés, dits « essentiels », doivent être obtenus par l’alimentation parce qu’ils ne peuvent pas être synthétisés par l’organisme.

L’apport des protéines dans notre alimentation permet d’assurer en permanence nos besoins. L’apport optimal en protéines correspond à l’équilibre entre la synthèse des protéines et leur dégradation.

Les besoins en protéines varient selon l’âge, la physiologie, l’activité physique ou dans le cadre de situations spécifiques. L’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) conseille aux adultes de consommer chaque jour 0,8g de protéines de bonne qualité /kilo de poids corporel soit 15% des apports caloriques sous forme de protéines.Pour la base des étiquetages nutritionnels, l’apport de référence est de 50 g / jour pour un adulte type (8400 kJ/2000 kcal).

Protéines animales ou végétales pour votre santé ?

La qualité nutritionnelle d’une protéine dépend de sa composition en acides aminés ainsi que de sa digestibilitéL’Indice Chimique, exprimé en pourcentage, permet notamment d’évaluer sa qualité nutritionnelle par étude de sa teneur en acides aminés indispensables pour constituer une protéine complète. L’OMS et l’AFSSA ont défini en 2007 un profil des acides aminés de référence déterminant un équilibre idéal entre ces acides aminés essentiels. L’indice chimique doit être idéalement > 100.

Les protéines animales sont qualifiées de « complètes » car elles présentent l’ensemble des acides aminés essentiels. Elles sont également source de fer organique biodisponible et de vitamine B12. Elles présentent cependant l’inconvénient d’être riche en graisses saturées favorisant les problèmes cardiovasculaires et d’être acidifiantes favorisant les troubles inflammatoires chroniques ou ostéo-articulaires.

Les protéines végétales ont en moyenne une digestibilité inférieure à celle des protéines animales et sont qualifiées de « incomplètes » car elles présentent des déficiences en acides aminés indispensables, appelés « acides aminés limitants » selon les catégories d’aliments. Consommées selon « le principe de complémentation », en associant les sources entre elles pour avoir un juste équilibre en acides aminés, elles fournissent toutefois un apport quantitativement et qualitativement intéressant.

De nombreuses études mondiales démontrent les bénéfices santé des régimes à base de protéines végétales suivis de façon éclairée et raisonnée. La consommation très fortement végétale favorise en effet les apports en fibres et glucides complexes important pour l’équilibre digestif et métabolique. Moins acidifiante et moins riche en acides gras saturés ou cholestérol, elle permet de prévenir les risques cardiovasculaires et divers troubles chroniques pro-inflammatoires.

 

PROTÉINES + Quatuor Végétal, une réponse végétale unique pour une approche nutrition & santé idéale !

Protéines d'amande, de riz, de pois et de chanvre

Protéines d’amande, de riz, de pois et de chanvre

A base de 4 protéines végétales sélectionnées et associées selon le principe de complémentation, la gamme PROTEINES + QUATUOR VEGETAL se compose de 7 préparations pour boissons et petits déjeuners riches en protéines complètes assurant:

  • un apport quantitatif de 10 à 25 g protéines/ portion soit 20 à 50 % Apports de Référence pour un adulte type (8400 kJ/ 2000 kcal), en complément d’une alimentation variée et équilibrée et d’un mode de vie sain.
  • un apport qualitatif équilibré en acides aminés essentiels avec un Indice Chimique > 100 selon le référentiel AFSSA 2007 :
    • les protéines contribuent à augmenter et maintenir la masse musculaire ainsi qu’au maintien d’une ossature normale
    • l’Indice Chimique permet d’évaluer la qualité nutritionnelle d’une protéine par étude de sa teneur en acides aminés indispensables pour constituer une protéine complète. Idéalement, il doit être > 100.

Un mix vegan ultra-nutritif complémente la gamme afin d’assurer les apports en micronutriments indispensables.

Pour un usage pratique, des indices chiffrés en protéines permettent un repérage facilité dans le cadre des apports quotidiens.

Pour une approche diététique santé, des « Végé-Programmes » vous permettent d’équilibrer les besoins selon vos habitudes de consommations ou les besoins physiologiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *